Représentation accueillie  avec le soutien de l'OARA
Sans luxe tapageur ni publicité criarde, voici, en toute discrétion,
une petite merveille de boîte à musique. La modestie même du titre
ne doit pas tromper : s’il y a poussières, elles sont d’étoiles, d’ailleurs
la poésie est partout ici, dans les titres comme dans les sons,
les mélodies, les silences. Clax Quartet présente une alliance originale
entre flûte, vielle électroacoustique, clarinettes et saxophones,
timbres qui s’associent en brefs ensorcellements, harmonies qui se
nouent et se dénouent et où passent des réminiscences des Balkans,
de danses anciennes ou d’un baroque sans fioritures, austère et
charmant.